Lever les quatre coins du voile des illusions

 

 (8 bis) Composition d'empilement de pierres sur étendue d'eau et couher de soleil

 

Voie - Méditation - Eveil - Vacuité - Impermanence - Causalité - Karma - Réincarnation - Voile des illusions - L'ignorance - Le Dharma

  • Comment comprendre et pratiquer le Bouddhisme le plus rapidement possible.
  •  Pour comprendre le Bouddhisme il est préférable de commencer par comprendre ce que sont les illusions.
  • Le découvrir permet de progresser plus rapidement.
  • Les principales illusions sont au nombre de quatre.
  • Elles forment un voile qui obscurcit la réalité.
  • Arriver à soulever le voile est donc important pour progresser sur la voie du  Bouddhisme.

  - - - Que tout soit auspicieux pour vous en cette vie - - -

 

 Lever les quatre coins du voile des illusions


...........  Ce qui empêche de découvrir la réalité n’est rien d’autre qu’une série d’illusions entretenues par nos habitudes mentales.
Ces habitudes sont tellement profondément ancrées en nous que l’on ne pense même pas à se poser la moindre question sur ce que l’on perçoit.
 
Il est possible de comparer cela à quelqu’un qui se rend tous les jours en voiture à son travail et qui, à force de faire le même trajet, finit un jour par arriver à destination sans encore vraiment être conscient de ce qui s’est passé entre le départ et l’arrivée.
C’est un peu ainsi que cela se passe pour les illusions.
 
    Cette habitude est également renforcée par le fait que nous sommes noyés dans un océan d’êtres qui, comme nous, sont également sous l’influence du même mode de perception illusoire.
Ces illusions ne sont pas vraiment des choses compliquées à découvrir mais les démasquer bouscule forcément profondément nos modes de pensées habituels.

...............
...............


 
Chaque coin du voile représente une illusion


         1
) L’illusion de l’existence du temps
        
2) L’illusion d’un "Soi" qui possèderait une existence intrinsèque
        
3) L’illusion de la dualité des êtres et des choses
        
4) L’illusion de la naissance et de la mort

      L’ego et le mental élaborent au fil du temps ces quatre illusions, et ils transforment ces fausses certitudes en une conviction inébranlable, ce qui leur fait ignorer toutes autres options possibles.
C’est pour cela que ce que le Bouddhisme appelle "l’ignorance", consiste simplement à ne pas être capable de découvrir les illusions créées par notre esprit.
Globalement l’illusion est donc simplement de ne pas arriver à percevoir la Vacuité de tous les phénomènes et l’inexistence d’un "Soi" intrinsèque.

     Arriver à soulever complètement ce voile des quatre illusions permettra de découvrir qu’il y a des outils et des méthodes qui permettent la transformation de nos habitudes de vie, ce que l’on pourrait aussi appeler la purification du Karma.

     Dans le Bouddhisme "Mara" représente le malin.
Mara est le responsable, et il perpétue la présence des illusions en ce monde. En ce sens il serait possible de considérer que l’ego, qui n’existe qu’en se basant sur des illusions, serait la part de Mara qui est en nous.
Arriver à l’Eveil et ne plus être prisonnier du Samsara, c’est arriver à se libérer du monde illusoire créé par Mara, dans lequel nous sommes en quelque sorte pris en otage.

...............
...............

1 - L’illusion de l’existence du temps


      Cette illusion semble être la plus facile à démasquer.
Il ne sera pas très difficile de se rendre compte que ce que nous appelons le temps est une perception erronée du monde, à condition de ne pas se contenter de simplement lire des mots ou des phrases, mais en se donnant la peine de remettre en question les modes de pensées habituels, et ce que nous prenons depuis toujours pour une certitude.

Si le passé existait vraiment, le présent y serait emporté et le présent serait vide.
Si le futur existait vraiment, tout serait déjà écrit.

     Lorsque l’on vous demande quand vous êtes né, vous répondez généralement; "tel jour de tel mois de telle année".
Si l’on vous demande quand pensez-vous que vous allez mourir, vous répondez probablement; "je ne sais pas".
Si l’on observe plus profondément ces deux questions, il apparaît que la réponse devrait être différente de celles données ci-dessus.

     La réponse à la première question devrait être que nous sommes nés aujourd’hui, et à la deuxième question il faudrait également répondre que nous mourrons aujourd’hui.

C’est troublant ? Ce n’est pas possible ?
Pourtant si l’on réfléchit quelques instants, il est évident que vous ne pouvez pas mourir hier, et qu’au moment où vous serez occupé à mourir ce sera aussi aujourd’hui.
Celui qui meurt à l’instant ne peut mourir ni demain ni hier.
Nous naissons et mourrons tous ici et maintenant, dans le présent. Aujourd’hui !
Tout se passe depuis toujours dans le présent, maintenant !
Il ne s‘agit pas ici de jouer sur les mots, mais bien au contraire de prendre profondément conscience de cette réalité.
C’est de cette compréhension et de cette prise de conscience qu’il sera possible de démasquer l’illusion.

     Si l’on observe une bougie qui commence à se consumer et que l’on observe cette combustion, il n’y a pas de scission entre le début et la fin de la combustion.
Ce n’est qu’une évolution plus ou moins lente de sa transformation qui se passe toujours dans le présent, et seulement dans le présent.
Jamais la bougie ni sa combustion ne passe du futur dans le présent, ni ne passe dans le passé.
A aucun moment il n’est possible de voir arriver le futur de la bougie ni son départ dans le passé.
La seule chose que l’on perçoit c’est la bougie qui se consume en permanence devant vous c’est à dire dans le présent.
Pour la vie d’un être humain tout se passe très exactement de la même façon que pour la bougie, notre vie se consume uniquement dans le présent. 

     Le temps semble exister sous la forme de passé, présent et futur, tout simplement parce que nous avons une mémoire qui nous permet de nous rappeler des choses qui ne sont plus les mêmes qu’auparavant. De plus, nous avons la capacité de nous projeter dans l’avenir et d’imaginer des choses qui ne sont pas encore, ce qui nous projette mentalement dans ce qui n’est pas encore présent. 
Ce sont uniquement ces deux capacités qui donnent l’illusion d’une existence linéaire du temps. Le passé, le présent et le futur.

     Un petit exercice pratique permettra peut être d’encore mieux le comprendre.
Si l’on prononce une phrase très lentement, et que chaque syllabe prend quelques secondes à être prononcée, alors il est possible d’observer que chaque portion de syllabe de chaque mot, "disparaît" immédiatement dans le passé, et cela avant même de l’avoir prononcé complètement.
Les syllabes ou partie de syllabes que l’on n’a pas encore commencé à prononcer, ne sont pas encore là, ... elles ne seront là qu’au moment très précis où l’on commence à les prononcer, et pas une fraction de seconde avant ni après.
Les parties de syllabes que l’on est occupé à prononcer, sont déjà entrées dans le passé. Elles ne restent pas le moindre instant dans le présent. Les syllabes ou partie de syllabes que l’on n’a pas encore prononcé, sont encore toujours dans le futur, et elles n’apparaîtront qu’à l’instant précis où l’on commence à prononcer quelque chose.

Si le passé n’est déjà plus là et que le futur n’est pas encore là, demandez-vous ce qu’il reste.

     Il ne reste qu’un éternel présent, mais ce présent se transforme sans cesse, tout comme les sons qui apparaissent au moment précis où on les prononce, mais pas avant ni après.
C’est une modification continuelle des sons qui est perçue mais uniquement pendant l’instant présent.

     Il est impossible de prononcer les mots qui ne sont pas encore là, et il n’est pas possible non plus de continuer à prononcer les mots qui ont déjà été dits. Il ne reste que ce que l’on prononce ici et très précisément maintenant.
Tous les phénomènes et tout ce qui nous entoure, y compris nous-mêmes, existent de la même façon.

     Le temps comme on le perçoit généralement, est un concept qui a été créé et développé par notre esprit.
En réalité, il n’y a ni passé ni futur, mais seulement une perpétuelle modification du présent. Ce que l’on appelle habituellement le temps, n’est rien d’autre que prendre une série de modifications cycliques comme référence, (la rotation incessante de la terre autour du soleil) et l’introduire dans un concept linéaire de passé, présent et futur.
Le concept de temps linéaire est une création de notre esprit, du fait que nous sommes capables de mémoriser des états qui ne sont plus, et d’imaginer des états qui ne sont pas encore.

     Ces deux capacités donnent l’illusion que le temps s’écoule et existe linéairement, passé, présent, futur.
Ce concept du temps linéaire est très commode et utile dans notre vie de tous les jours, mais en réalité ce n’est qu’une illusion.
Ce que l’on appelle le temps est un flux de changements perpétuels et incessants d’apparitions, de modifications et de disparitions d’état des phénomènes, aussi appelés agrégats par le Bouddhisme.
Le présent est comme un feu d’artifice qui n’a pas de fin.
Le temps n’existe pas en-dehors de la modification des phénomènes qui nous entourent. C’est la perpétuelle modification de l’énergie du cosmos.

Les phénomènes SONT le temps.

...............
...............   Ce que l’on appelle le temps est simplement le flux du changement perpétuel et incessant d’apparition, et de disparition d’états de tout ce qui existe, de tout ce qui apparaît.

Le présent n’existe que sous la forme d’un ensemble de conditions uniques, exceptionnelles et instantanées dans lequel le "Soi" n’a pas plus d’existence propre, mais uniquement une existence relationnelle avec les phénomènes qui apparaissent dans notre monde.

     Lorsque vous avez compris l’illusion du temps, ne laissez pas ce que vous venez de lire rester une simple compréhension intellectuelle fugitive. Prenez le temps d’observer soigneusement et attentivement le monde autour de vous, le mouvement des gens qui marchent dans la rue, observez vos propres mouvements de préférence lents.
Observez attentivement l’apparition et la disparition de quelques notes de musique, observez le mouvement du flot de voitures qui passent dans la rue, regardez les feuilles qui bougent sous l’effet d’une brise légère, ou qui, lorsqu’elles sont tombées, sont déplacées par le vent.
     Ecouter s’envoler les paroles qui sont échangées entre deux personnes, observez l’aiguille des secondes qui se déplacent sur une montre, remarquez le paysage qui défile lorsque vous êtes en voiture, en train ou simplement à vélo.

...............
...............

Les autres illusions sont décrites en détail dans le Recueil soigneusement et patiemment écrit.

Cliquez ici ou sur l'image ci-dessous

Fnac livre

Amazon

Librairie L’Alinéa

Librairie Eyrolles

 

 Couverture du livre sur TBE